PASTEUR

Dans le « grand virage » du Paillon, sur sa rive droite le quartier de Pasteur et sur sa rive gauche celui de Bon Voyage.
N’oublions pas que la vallée du Paillon était une voie de communication et que dès l’antiquité les romains y tracèrent des routes.
Dès l’origine Pasteur et Bon Voyage sont des lieux de passage…

Lire la suite

BONAPARTE – CASSINI

Autant de quartiers, autant d’identités différentes, autant de lieux de vies.
Les uns que l’on traversait en venant de Villefranche pour se rendre à la place du Pin, le Chemin de Villefranche, l’actuelle rue Bonaparte, où vécut Napoléon 1er.
Les autres, entre les rues Barla et Cassini, où l’on travaillait à la Manufacture des Tabacs ou Chez Nallino, à la fabrique de pianos.

Lire la suite

LES BAUMETTES

Il est une autre colline, en descendant vers la mer.
En passant non loin du Lycée d’Estienne d’Orves, inauguré en 1961, et qui prendra le nom de ce résistant dont la famille possédait à Nice toute la colline boisée de Saint-Philippe, et donc le terrain sur lequel a été construit le lycée.
Une colline discrète, entre mer et colline. Un quartier plus tout à fait au centre, mais pas encore à l’ouest. La colline des Baumettes…

Lire la suite

BELLET

Nice est la seule grande agglomération de France qui possède un vignoble d’Appellation d’Origine Contrôlée sur le territoire de sa commune,  le vignoble de Bellet.
Ce sont les romains qui sont à l’origine du vignoble de Bellet, qui a donc plus de 2 000 ans !

Lire la suite

LE MONT-BORON

Tous les quartiers est de la ville, qui entourent le port, sont faits de contrastes, aussi bien en termes géographiques qu’en termes d’habitants. Les quartiers populaires de Riquier, les places du Pin, Arson, Normandie Niemen, les rues Cassini, Bonaparte, Barla, bien d’autres, qui sentent bon notre histoire, et les collines résidentielles du Mont Boron, surmontées du Fort du Mont Alban, qui plongent dans la mer.

Lire la suite

LA MADELEINE

Le long des eaux du Magnan s’étendent  la Madeleine et son étroit vallon, véritable campagne dans la ville il y a encore peu.
Avec ses festins, ses mais dans chaque rue, ses processions, ses concours de boules, avec ses moulins à huile et ses teintureries…

Lire la suite

MASSENA : LA PLACE ET LA RUE

25 avril 1832. Conseil Municipal de la Ville de Nice.
Deux décisions importantes vont être prises…
L’aménagement d’une place sur la rive droite du Paillon, au déboulé du Pont Neuf et sur cette place, une église, par fidélité au vœu des Niçois, suite à l’épidémie de choléra de 1830.
Tout est acté. Les plans sont prêts. Le calendrier adopté…      

Lire la suite

LA PLACE GARIBALDI

Elle a souvent changé de nom, cette place chère à l’histoire et au cœur des Niçois.
Cette place qui symbolise la Nice que l’on aime. Parce qu’elle allie laïcité et religion, réconcilie Dieu et la République.

Lire la suite

CARRAS

Le village de mer autour de son église, c’est Carras.
Pendant plusieurs siècles, Carras fut isolé de Nice, comme abandonné, faiblement peuplé.  C’était l’époque où l’on ne pouvait se rendre à la ville que par de longs chemins boueux.

Lire la suite