FRANCOIS GROSSO et son épouse, bienfaiteurs de la ville

FRANCOIS GROSSO et son épouse, bienfaiteurs de la ville

1 juillet 2021 0 Par Nice City Mag

Le nom de Grosso est bien connu à Nice.

Une artère centrale Nord-Sud porte son nom et son monument funéraire, au cimetière du Château, domine la ville.
François Grosso né et mort à Nice (1847-1939), il fut en 1904 l’un des fondateurs de l’Acadèmia Nissarda.
Il était armateur, directeur de la Caisse d’épargne qu’il avait contribué à créer et président du Tribunal de Commerce de Nice.
En plus de sa participation active à l’essor économique de la région niçoise, il prodigua son dévouement à de nombreuses œuvres charitables notamment par la création de l’œuvre de la Mère et de l’Enfant.
M. François Grosso et son épouse étaient propriétaires au bas du boulevard, dans la rue de France, de l’hôtel Elysée Palace, qui servit un temps de centre administratif et d’annexe au lycée de jeunes filles (de 1952 à 1961) avant d’être démoli pour y reconstruire un établissement touristique moderne qui a le même nom.
Ces deux grands bienfaiteurs cédèrent tout d’abord à la Ville en 1931 le sol du passage de l’Elysée Palace qui devint par la suite la rue Honoré Sauvan, permettant ainsi au boulevard François Grosso (anciennement appelé Carlone) de déboucher sur la promenade des Anglais.

En 1933, ils firent don, de leur vivant, à la Cille de leurs immeubles évalués à plus de 16 millions de francs et en 1935 ils constituaient la Ville ʺ légataire universelle ʺ.
Grand mécène, il contribua aussi à enrichir le musée Masséna, aida l’Acadèmia Nissarda et, surtout, finança la transformation de la place Masséna, « œuvre d’embellissement à laquelle le bienfaiteur de la ville témoigna toujours une vive sollicitude » – participant à l’achat des deux fontaines dont celle de Janniot sur la future place Masséna qui devait être terminée pour l’été 1940…
L’hommage leur est rendu dans le cimetière du Château où l’on peut voir, sur le tombeau de la famille, la statue des deux époux, grandeur nature, face à face, avec à leurs pieds, cette inscription : « La ville de Nice reconnaissante à ses bienfaiteurs » et au bas du boulevard François Grosso et dans un angle du squaret riangulaire appelé Colonel Bouvier, se trouve un buste avec sur le piédestal, l’inscription :
ʺ François Grosso 1847-1939 ʺ.

À suivre…

Sources notoires pour l’écriture de cet article : Centre du Patrimoine – Sus lu barri, Roger Isnard…