Violences conjugales: “dans ce dispositif, on reçoit Monsieur et Madame tout le monde”

Depuis une quinzaine d’années, le Parquet peut décider d’une alternative aux poursuites pour des auteurs ayant commis des violences conjugales considérées comme mineures et pour la première fois. À Antibes, cette mesure peut se concrétiser sous la forme d’un groupe de parole, animé par deux psychologues du centre hospitalier. Interview.

Generated by Feedzy
%d blogueurs aiment cette page :