UN CARNAVAL A LA NOIX

UN CARNAVAL A LA NOIX

15 février 2022 Non Par Nice City Mag

À Hazebrouck, dans le Nord, la tradition est de lancer dans les rues des oranges, des citrons et des noix à la mi-Carême.
Coutume d’autant plus étrange quand on sait que ces fruits étaient considérés au Moyen Âge comme des objets précieux…

Au XVe siècle, Philippe d’Alsace, comte de Flandres, s’engage dans les croisades.

Accompagné de ses seigneurs et vassaux, il part se battre contre les « infidèles » et délivrer le tombeau du Christ.
Mais ce long périple n’est pas sans danger.

Attaqué par un lion, il ne doit la vie sauve qu’à l’intervention téméraire d’un jeune chevalier : Albert de Haze.

À leur retour en Alsace, et pour marquer sa reconnaissance, Philippe lui donne des terres et l’élève au rang de comte.

En même temps, il lui attribue des armoiries dignes de son héroïsme : un lapin entre les pattes d’un lion.
Pour remercier Philippe de sa générosité, le jeune comte décide d’organiser une somptueuse cavalcade.

Pour remercier Philippe de sa générosité, le jeune comte décide d’organiser une somptueuse cavalcade.

A cette occasion, il demande que des chars soient décorés par les bourgeois et qu’ils paradent à travers toute la ville.

Dans ses largesses, il n’oublie pas les paysans à qui on lance des noix par milliers !
Il fait également distribuer à la population des fruits rares comme les oranges ou les citrons habituellement réservés aux nobles dans les grandes occasions.

Peu à peu, au cours des siècles suivants, cette tradition du jet de noix se poursuit, même si elle sert surtout de prétexte pour attirer les foules aux abords du cortège.

En effet, les notables, désireux de faire admirer leurs voitures, déploient des trésors d’ingéniosité pour choisir les sujets et embellir les chars.
Voilà pourquoi, durant plusieurs jours, pendant la mi-Carême,
les rues sont jonchées de coquilles de noix, au grand étonnement des visiteurs …

** Extraits – D’après « la folie carnaval » de Sarah Belabes – Timée-Editions –