SISSI AVANCE MASQUÉE

SISSI AVANCE MASQUÉE

15 février 2022 0 Par Nice City Mag

Impératrice d’Autriche et reine de Hongrie, Elisabeth de Habsbourg, mieux connue sous le nom de SISSI, est prisonnière d’une vie rythmée par le protocole de la cour et par son étiquette.
Aussi, rien n’est plus compréhensible que, durant quelques heures, lors du carnaval viennois de janvier 1874, elle cherche à s’évader de ses obligations, en empruntant une nouvelle identité…

Elisabeth s’est cachée sous un domino jaune.
Une perruque blonde couvre ses cheveux et un loup noir, agrémenté d’une dentelle de la même couleur, dissimule son visage.

À ses côtés, un domino rouge : Ida Ferenczy, sa confidente, qui l’accompagne toujours.

En ce jour de fête, Sissi, devenue Gabrielle le temps d’un soir évolue incognito dans le fameux bal populaire viennois.
Ses dames de compagnie ont bien tenté de la détourner de cette idée insensée, en pure perte.
Car Elisabeth souffre d’un mal incurable que ni les voyages ni les honneurs ne guérissent, l’ennui.

Ainsi déguisée, l’impératrice côtoie ses sujets.
Mais si le début de la soirée l’amuse beaucoup, à présent les odeurs et les bruits l’incommodent.
Bousculée et frôlée de toute part, elle étouffe.

Pourtant, le domino rouge fait tout pour égayer sa souveraine.
Elle lui suggère même de se choisir un cavalier.
Vaguement, celle-ci désigne un jeune homme venu assister à la fête.
Et tout le reste de la soirée, Gabrielle badine.
Elle parle politique, lecture et théâtre.

Au détour des questions, elle apprend que son ami se prénomme Fritz Pacher et qu’il est employé de banque.
Puis, la conversation prend une tournure plus intime.
Elisabeth lui demande quel âge il lui donne.
Fritz, par honnêteté ou par manque de délicatesse, le devine : trente-six ans.
C’est plus qu’il n’en faut pour la mettre en colère.
Surtout que le jeune homme se doute de la véritable identité du domino jaune.

Le carnaval marquera le début d’une longue correspondance entre Fritz et Gabrielle, jusqu’au jour où ce dernier brise la convention tacite, et l’appelle Elisabeth …

** Extraits – D’après « la folie carnaval » de Sarah Belabes – Timée-Editions