Procès en appel dans l’affaire d’espionnage chez Ikea: prison avec sursis requise contre l’ancien PDG

“La direction était bien impliquée”: lors du procès en appel dans l’affaire dite d’espionnage de salariés chez Ikea France, le parquet général a requis vendredi deux ans de prison avec sursis et 50.000 euros d’amende à l’encontre de son ancien PDG, jugé avec trois autres prévenus.

Generated by Feedzy
%d blogueurs aiment cette page :