PORTRAIT en XV –    DANIEL  MATHIEUX

PORTRAIT en XV – DANIEL  MATHIEUX

12 avril 2022 Non Par Nice City Mag

Chaque semaine, nous vous présentons une personnalité qui est très attachée à Nice et sa région.
Ces personnalités issues de différentes catégories socio-culturelles, nous présenterons, au-delà de leurs activités, leur angle de vision de Nice.
En 15 questions, toujours les mêmes, Ils se prêtent au jeu du « Portrait en XV »


Cette semaine, nous découvrons Daniel Mathieux qui a fondé à Nice, en 2014, une association de reconstitution Pour le Panache.
PLP regroupe des passionnés d’histoire militaire, reconstitueurs et collectionneurs de diverses époques, mais particulièrement de la période Révolution-Premier Empire

Pour le Panache intervient seul ou en collaboration avec d’autres associations historiques, régionales et nationales lors de manifestations publiques et privées.
Son président, Daniel Mathieux, est membre du Cercle Napoleonien 



1) Serge, où êtes-vous né ?
Né le 1er aout 1948 à Bergerac (24)
Arrivé à Nice en 2009 après 2 à 3 séjours par an pendant 17 ans à la villa des Officiers (fondation Furtado Heine)

2) Comment se sont passées vos premières années à Nice ?
L’installation s’est très bien passée et nous avons trouvé un appartement dans le même quartier que la villa où nous connaissions déjà les commerçants.
Par la suite, au travers d’associations d’anciens officiers puis de passionnés (comme moi) de figurines, nous avons élargi notre cercle d’amis.
Nous avons ainsi pu rencontrer de « vrais niçois » qui nous ont intégrés dans la vie locale.

3)Avez-vous une anecdote durant ces premières années ?
Une rage de dents à l’époque de pâques m’a permis de me lier d’amitié avec le dentiste, né à Nice, et à travers lui d’avoir des liens privilégiés avec le corps médical.
En effet, après avoir recherché les bonnes adresses de bars, de restaurants, de théâtre …, il a fallu trouver pharmacies, médecins et cliniques.




4)Décrivez nous votre activité ?
La reconstitution historique est une pratique qui consiste à recréer certains aspects d’une bataille, d’un événement  marquant d’un période de l’histoire, d’un mode de vie au quotidien, en s’appuyant sur des éléments matériels reproduisant très fidèlement la réalité la période question (vêtements, mobiliers, armes, objets usuels, …) .

5) Comment avez-vous commencé cette activité ?
Ma passion a toujours été l’histoire aussi lorsque j’ai visionné une vidéo sur la reconstitution, ça a été le déclic.

6) Avez-vous eu un mentor qui vous a formé ?
J’ai eu la chance de rencontrer un uniformologiste qui m’ a prêté plusieurs ouvrages sur la période napoléonienne.

7) Avez-vous une anecdote sur vos débuts dans l’association ?
Lors de ma 1ère participation à Golfe Juan, l’Empereur m’a conseillé pour finaliser ma tenue, car elle comportait de nombreuses imperfections.
Il m’a admis, aussitôt les modifications effectuées, dans son État-Major puisque je lui ai fait découvrir la fonction d’officier supérieur des postes militaires qu’il ne connaissait pas..

8) Aviez-vous un autre travail au début de cette Activité ?
J’étais à la retraite et j’ai pu me consacrer pleinement à ma passion.

9) Comment avez-vous vécu votre travail durant ces 2 dernières années ?
Tristement car toutes les activités étaient suspendues mais grâce aux réseaux sociaux, aux mails et au téléphone, j’ai pu garder un contact d’amitié avec tous les passionnés de reconstitution.

10) Quels sont vos projets à venir ?
Je vais participer à toutes les cérémonies commémoratives dans telle ou telle ville du département et participer à des reconstitutions napoléoniennes ou autre en France et dans les pays européens.

11) Quelle est votre vision actuelle de Nice : urbanisme, vie sociale et ambiance ?
Je suis étonné, car les travaux d’urbanisme en cours ne concernent pas la réfection des chaussées.
Ma vie sociale est riche grâce à mes amis niçois (ou autres) qui me convient aux manifestations culturelles.


12) Avez-vous des hobbys, que faites-vous pour vous détendre ?
Comme je suis aussi collectionneur, j’ai de nombreux documents à étudier notamment au travers de lettres, journaux et photos ayant appartenu à mes grands-parents maternels. 
J’aime aussi aller au cinéma pour les films historiques mais aussi les comédies bonnes pour le moral en ces temps troublés

13) Vous lisez ? Quel est votre livre du moment ?
Je lis beaucoup. J’ai presque fini « le comte Léon, bâtard infernal de Napoléon » de Joseph Vebret et ensuite je lirai « le moussaillon de la Chesepake, sur les pas de l’amiral de Grasse » de Lucien Nasarre qui est aussi conférencier. 
J’ai également lu le roman historique ʺPauline Bonaparteʺ de Richard Pogliano, écrivain-conférencier.

14) Votre musique du moment ?
J’aime écouter les musiques (variétés ou classiques) ayant un lien avec ma passion et celles avant 1980.

15) Avez-vous un rêve, lequel ?
Je rêve que certains dirigeants d’associations n’utilisent pas celles-ci pour satisfaire leur égo, mais au contraire pour développer encore les relations entre les différentes associations et le partage de notre passion.
Il est regrettable qu’ayant la même passion et des activités parfois complémentaires, il existe des monopoles dans certaines villes…

Merci, Daniel.