Ici, demandez Angela

Ici, demandez Angela

6 août 2022 Non Par Nice City Mag

Quel est ce nouvel autocollant qui apparait sur les vitrines ou les portes de certains bars et commerces en France ?

Grâce à la formule : « Où est Angela ? », les femmes victimes peuvent demander de l’aide dans les commerces partenaires.

Cette initiative est née sur le modèle du Royaume-Uni avec  » Ask for Angela « .
Le prénom a été choisi en référence à un ange, symbole de protection.
L’objectif est de créer un réseau d’espaces sécuritaires sur l’ensemble du territoire pour protéger les personnes qui ne se sentiraient pas en sécurité dans la rue.
Selon un sondage YouGov opinion publié en mars dernier, en France, 8 jeunes femmes sur 10 (18-24 ans) ne se sentent pas en sécurité dans la rue et la majorité des femmes ont été harcelées ou suivies dans la rue ou dans les transports en commun,
Ce dispositif a été créé pour prévenir et lutter contre ce type de harcèlement.



Un simple macaron à repérer sur une vitrine.
Et voici la victime prise en charge. Elle peut être une femme, comme un homme ou un enfant. Quel que soit son âge…
En prononçant dans le commerce, la question « Où est Angela ?”, le commerçant va comprendre que la personne a besoin d’aide.
Ce dispositif existe déjà dans plusieurs grandes villes de France comme à Nîmes, Rouen, Caen, Amiens, Reims ou Saint-Brieuc, Lyon….
Les victimes seront alors automatiquement prises en charge et mises en sécurité par le personnel de l’établissement.

Une charte et une formation pour les commerces volontaires

Tous les commerçants bénévoles associés doivent signer une charte, suivre une petite formation et s’engagent à recevoir et mettre en sécurité toute personne qui le demande. 


Informations utiles concernant le PLAN ANGELA qui permet de lutter contre le harcèlement de rue et les violences conjugales.

Vous trouverez la charte d’engagement (jointe) à adresser aux établissements souhaitant rejoindre ce dispositif et les formulaires à remplir depuis le site du gouvernement arretonslesviolences.gouv.fr 

On espère que cette initiative citoyenne arrive très rapidement dans notre département…