LOU RODOU NISSART

Le “rodou” est une troupe de théâtre, association loi 1901, fondée en 1977 par Raoul Nathiez et ses élèves du collège Roland Garros de Nice.

La compagnie rassemble des jeunes et des moins jeunes qui partagent la même passion : illustrer la langue niçoise par le théâtre.
Elle utilise le Nissart en tant que langue réellement vivante car il ne saurait en être autrement pour elle, pour les Niçois et tous ceux qui aiment leur culture.
C’est dans cet esprit qu’elle se produit depuis plus de quarante ans dans tout le Comté de Nice et même au-delà.
De nombreux prix ont d’ailleurs récompensé son parcours lors de divers festivals tels que ceux de Fuveau ou Draguignan.

A ce jour, le Rodou rassemble une vingtaine de comédiens et techniciens amateurs qui assurent décors, éclairages, sons, effets divers avec une remarquable maîtrise afin de permettre à la troupe de présenter de nouveaux spectacles dans la meilleure qualité qui soit.

Depuis sa création, le Rodou n’a cessé de jouer des textes d’auteurs classiques comme Jouan Nicola, ou de traditions orales tels que “Lou Presèpi” de Menica Rondelly, mais également des adaptations d’auteurs contemporains tel qu’Alan Pelhon, Reinat Toscano, sans oublier, bien sûr, les oeuvres de ses membres comme celles de son fondateur Raoul Nathiez ou bien de son successeur à la présidence, Steve Betti.

De 2000 à 2004, Steve Betti a conduit la troupe en motivant d’une façon remarquable une équipe sympathique et dynamique. Riche de son vécu linguistique et de ses pratiques théâtrales, il a offert de superbes nouveaux textes enrichissant le patrimoine culturel niçois notamment “La Rosa”, “La Sabatiera” ou “Recordansa”.

Depuis le début 2004, sous la direction de son actuel président, Serge Chiaramonti, le Rodou donne régulièrement le traditionnel “Lou Presèpi” dans une nouvelle mise en scène de Daniel Damase.
Depuis 2008, dans des mise en scène assurée par Jean-Louis de Coster, “Revira Mainage” dynamique vaudeville de Reinat Toscano rencontre un indéniable succès puis 2014 voit la production de “Misteri au Coumissariat” du même auteur. La “Mandragoura” est ensuite donnée en 2017.

Le Rodou Nissart est toujours en évolution et incorpore régulièrement des nouveaux membres attirés par le théâtre, nissardophones ou tentés de le devenir, et ce, tout en conservant l’ossature qui l’a porté jusqu’ici et qui en a fait la solidité. Certains membres sont, en effet, présents depuis la création de la troupe et d’autres reviennent de façon régulière.

Le Rodou Nissart entend toujours progresser en se faisant plaisir, certes, mais aussi et surtout en partageant ce plaisir avec son public.

Il est attentif tant à ses compliments qu’à ses critiques et lui conseille vivement de ne pas hésiter à écrire pour exprimer ses opinions sur les spectacles, mais aussi pour en organiser le cas échéant ou, pourquoi pas, le rejoindre sur les planches.

N’hésitez pas à nous contacter : lourodounissart@gmail.com 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :