L’IMPERATRICE THEODORA AU CARNAVAL

Avant d’être couronnée impératrice de Constantinople au Vie siècle, Théodora est une actrice et une courtisane extrêmement célèbre.
Pourtant, sa naissance ne la destine pas à régner sur l’un des empires les plus prestigieux de l’histoire.
C’est une rencontre avec un certain Justinien lors des Calendes qui décide de sa fabuleuse ascension …

Theodora

Ce matin-là, Théodora, comme tous les Byzantins, s’est levée tôt pour fêter les Calendes qui marquent la nouvelle année.
Cette fête païenne, sans être approuvée par l’Eglise, est néanmoins tolérée.
A cette occasion, les habitants s’offrent des cadeaux.

Puis, la nuit venue, ils parcourent la ville, déguisés.
Durant quelques heures, l’ordre social est banni et laisse place à tous les excès.
Suivant la tradition, la jeune femme remet des présents à ses amis. Lors d’une visite à l’un d’eux, elle fait la rencontre d’un homme.
Il s’appelle Justinien, n’est qu’un simple militaire mais ses connaissances, notamment en philosophie, lui permettent de graviter dans l’entourage de l’empereur Anastase.
Malgré sa naissance et ses fonctions modestes qui ne conviennent guère à la courtisane, celle-ci demeure songeuse en quittant le jeune homme …

Déjà, l’obscurité envahit les rues et la foule nombreuse s’agglutine autour des échoppes et des places.
Plus personne n’est reconnaissable. Des hommes sont vêtus de collants de poils.
D’autres ont collé des plumes sur leurs habits.
Tous exhibent des visages de plâtre ou noircis au charbon, tantôt grimaçants, tantôt figés.
Comme eux, Théodora court dans les ruelles, dissimulée sous un grand manteau à capuche et sous un masque au nez busqué.

Soudain, une bande de jeunes gens surgit en grimaçant. Paniquée, la courtisane s’enfuit.
Le hasard la conduit aux arcades de l’hippodrome.
Là, quelle n’est pas sa surprise de se retrouver face à face avec … Justinien !
Ils se lancent aussitôt dans une conversation animée.
Ce dernier lui annonce qu’un jour viendra où il montera sur le trône de Constantinople et qu’à ses côtés, l’ancienne courtisane deviendra impératrice.

Dix ans après, en 527, la prédiction s’accomplit …

** Extraits – D’après « la folie carnaval » de Sarah Belabes – Timée-Editions –

%d blogueurs aiment cette page :