L’EGLISE AMERICAINE ET AUTRES CULTES REFORMES

L’EGLISE AMERICAINE ET AUTRES CULTES REFORMES

5 octobre 2021 0 Par Nice City Mag

Les cultes les plus variés ont pu aisément s’exercer après le rattachement de Nice à la France de 1860. Auparavant, sous le régime sarde, il n’en fut pas toujours de même. Il fallut attendre le « Statuto » concédé au pays en 1848 par le roi Charles-Albert (1798-1831-1849) pour voir admettre la liberté aux cultes différents du culte catholique.

C’est ainsi que l’on trouve l’église américaine du boulevard Victor-Hugo qui est devenue maintenant le siège de l’église réformée de France après de très nombreuses péripéties.

Non loin de là, dans la rue Melchior de Voguë, se trouve l’église évangélique luthérienne (confession d’Augsbourg) créée en 1866 : d’ailleurs la rue s’est appelée rue d’Augsbourg de 1866 à 1910

L’église évangélique baptiste vouée au Christ Sauveur a trouvé pour ses offices et ses œuvres de charité un domicile dans la rue Vernier, au coin de la rue de Villeneuve. Ou à l’avenue de Pessicart, l’église protestante évangélique.


En 1855, le temple Vaudois fut ouvert (il existe toujours à la rue Gioffredo mais est devenu une salle de ventes).
L’église évangélique française de Nice a vécu une période difficile puis de 1890 à 1902 a exercé le culte dans une salle de la rue Pertinax ; l’église vaudoise, elle, réservée aux Italiens, vivait séparément.
En 1940, les quelques vaudois subsistant à Nice fusionnèrent avec leurs frères protestants du boulevard Dubouchage.


Après la guerre, le temple du boulevard Dubouchage fut démoli pour construire un immeuble d’habitation et l’église réformée de France vint s’installer dans les locaux de l’ex-église américaine, boulevard Victor-Hugo, où divers aménagements furent effectués, notamment la construction d’une salle de réunions qui devint le « Centre de rencontre protestant ».