L’EGLISE AMERICAINE ET AUTRES CULTES REFORMES

Article réservé aux abonnés

Les cultes les plus variés ont pu aisément s’exercer après le rattachement de Nice à la France de 1860.
Auparavant, sous le régime sarde, il n’en fut pas toujours de même.
Il fallut attendre le « Statuto » concédé au pays en 1848 par le roi Charles-Albert (1798-1831-1849) pour voir admettre la liberté aux cultes différents du culte catholique.

C’est ainsi que l’on trouve l’église américaine du boulevard Victor-Hugo qui est devenue maintenant le siège de l’église réformée de France après de très nombreuses péripéties.

Découvrez la suite de ce contenu et profitez de toutes les fonctionnalités, dès aujourd’hui en vous abonnant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.