Le stade porte le nom d’un industriel collaborateur de Vichy et condamné à la Libération, ils veulent le changer, le maire dit non

Il y a dix ans, le nouveau stade était baptisé Joseph-Merçeron-Vicat, du nom de l’ancien industriel. Un proche de Pétain, condamné à la Libération, dénoncent des “lanceurs d’alerte”.

Generated by Feedzy
%d blogueurs aiment cette page :