LE REGINA

LE REGINA

8 mars 2022 Non Par Nice City Mag

Le Grand Hôtel fut l’un des premiers palaces bâtis sur la colline de Cimiez, suivi en 1892, du Riviera Palace.
Le Régina, lui, devait ouvrir ses portes en 1897.
Le Régina est identifié depuis toujours à la reine Victoria.
Victoria, reine d’Angleterre, impératrice des Indes, était venue une première à Cimiez en 1895, s’installant avec sa suite au Grand Hôtel qu’elle jugea trop petit.
L’architecte Biasini eut alors l’idée de cet immense caravansérail de 400 chambres.

Avec coupoles, clochetons, grands escaliers, fastueuses marquises ouvrant sur des jardins exubérants…
Cet hôtel à nul autre pareil était le symbole d’une société qui ne se souciait pas d’équilibre et dont l’art de vivre reposait sur le luxe et l’insouciance.

1897. Pour la première fois la reine Victoria emménage pour plusieurs mois à l’hôtel Régina.
Victoria a porté son mobilier, son linge, sa vaisselle ainsi que son lit en acajou.
Sa suite se compose de cinq dames d’honneur, de plusieurs officiers, d’un trésorier, d’un secrétaire privé, de deux écuyers, d’un médecin particulier.
En ce qui concerne l’intendance, il faut compter une première femme de chambre et ses six assistantes, un chef de cuisine accompagné de ses aides, un cocher, une douzaine de garçons d’écurie, enfin, la garde particulière de la reine, une troupe d’Indiens.

Chaque matin, Victoria prenait place dans une petite voiture attelée d’un âne gris qui portait le charmant et doux nom de Jacquot, pour une promenade limitée aux environs de l’hôtel.
La grande excursion sera pour l’après-midi.
La reine, en landau cette fois, part à la découverte de l’arrière-pays. Sur les chemins, les petites routes, on la reconnaissait, les enfants la suivaient en criant « Vive la reine ».

Victoria participait avec plaisir aux fêtes locales : le festin des Reproches, celui des Cougourdons.

En 1899, pendant sa dernière villégiature, la reine fut invitée à inaugurer le pont Barla qui relie les deux rives du Paillon.
Ce fut la dernière apparition officielle de la reine, quelques jours plus tard, le 2 mai, elle quitta Nice à jamais.

Cimiez est marié définitivement à Victoria et au Régina.