LA MADELEINE

Article réservé aux abonnés

Le long des eaux du Magnan s’étendent  la Madeleine et son étroit vallon, véritable campagne dans la ville il y a encore peu.
Autour de son église Sainte Marie Madeleine. Avec ses festins, ses mais dans chaque rue, ses processions, ses concours de boules, avec ses moulins à huile et ses teintureries.
Sans compter les hauts lieux de la cuisine niçoise, de Bracco et son stockfish au « menon » aux poivrons de Poupon et Marinette.
Et nos amis arméniens, toujours souriants et chantants, devenus français, mais niçois d’abord.

Découvrez la suite de ce contenu et profitez de toutes les fonctionnalités, dès aujourd’hui en vous abonnant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.