LA CRYPTE DE NICE

LA CRYPTE DE NICE

13 août 2021 0 Par Nice City Mag

La Crypte de Nice est une salle souterraine de  2 000m2 située sous le boulevard Jean-Jaurès et la place Garibaldi, le long du fleuve du Paillon.

Ce sont les fouilles archéologiques de la première ligne du tramway de la Métropole Nice Côte d’Azur, en 2006, qui ont permis de dégager des vestiges très bien conservés, autour d’une des entrées principales de la cité, la porte Pairolière, et de mettre en lumière de façon exceptionnelle l’histoire de Nice depuis le Moyen Age en tant que place-forte du comté de Provence puis du duché de Savoie.

Élément central dans la défense du comté de Nice, ces fortifications disparaitront sur l’ordre de Louis XIV, en 1706, pour trois siècles d’oubli. En 2012, au regard de son intérêt historique et patrimonial, la Crypte de Nice a été classée au titre des Monuments Historiques.

La fortification de la porte et de la tour pairolière
La porte Pairolière, citée en 1323 sous le nom de porte des Augustins, correspond à l’entrée principale de la ville vers le nord et l’Italie.

Au-delà de la porte, hors les murs, s’étendait le faubourg médiéval.
Cette porte Pairolière est accolée à une large tour.
La tour Pairolière se trouvait à l’angle de fortification qui qui entourait alors la ville.
A cette époque, en effet, une enceinte longe le fleuve du Paillon, se poursuit de l’autre côté de la tour, remonte et englobe la colline du château.

Le premier bastion pairolière
Le XVème siècle marque un tournant dans l’histoire du système défensif niçois.
On vient ainsi construire, vers 1520-1530, un premier bastion avec une épaisseur maçonneries de plus de 4,30m permettant d’amortir le choc des boulets.

Le second bastion pairolière dit « bastion Saint-Sébastien »
Un texte de 1570, ordonnant des travaux aux bastions.
Le premier bastion est agrandi sur sa face nord-est et mis aux normes.
Le deuxième bastion dit « Saint-Sébastien », mur moins large (environ 3m), il est renforcé par des murs de refend (murs porteurs intérieurs placés dans la structure)
La fouille et la valorisation de la Crypte de Nice

La Crypte de Nice est aujourd’hui ouverte au public lors de visites guidées proposées toute l’année par le service du Patrimoine historique de la Ville de Nice.

Sources notoires pour l’écriture de cet article : Centre du Patrimoine – Sus lu barri, Roger Isnard…