“J’ai perdu assez peu de ma colère ado”: Swann Arlaud se livre en marge des Rencontres cinéma de Cannes

Dans “Tant que le soleil frappe”, présenté en avant-première aux Rencontres Cinéma de Cannes, Swann Arlaud incarne un paysagiste humaniste qui veut imposer un jardin partagé à Marseille.

Generated by Feedzy
%d blogueurs aiment cette page :