HENRI MATISSE

HENRI MATISSE

16 août 2021 0 Par Nice City Mag

Henri Matisse, né le 31 décembre 1869 au Cateau-Cambrésis et mort le 3 novembre 1954 à Nice

Peintre, dessinateur, graveur et sculpteur français.
Figure majeure du XXe siècle, son influence sur l’art de la seconde partie de ce siècle est considérable par l’utilisation de la simplification, de la stylisation, de la synthèse et de la couleur comme seul sujet de la peinture, aussi bien pour les nombreux peintres figuratifs ou abstraits qui se réclameront de lui et de ses découvertes.

Il fut le chef de file du fauvisme

Au départ l’art de Matisse est traditionnel, mais sous l’influence de Pissarro, il évolue vers l’impressionnisme, dans ses paysages de « Belle-Ile » de Corse, de Côte d’Azur qui exaltent les tons et affirment les formes.

Il simplifie la nature, supprimant les passages et les valeurs, traduisant par des nappes de couleurs le ton, la forme de l’objet, l’espace.

A Nice où il s’installe (1916), et où il rencontre Renoir (1917), Matisse s’oriente vers un art de grâce, de souplesse, de modèles léger (jeunes femmes, étoffes, fleurs, en des toiles harmonieuses et directes qui sont parmi les plus achevées de son œuvre) : « Fenêtre à Nice » (1919) et série des « Odalisques ».

Car c’est Nice qui inspirera à Matisse ses plus merveilleuses toiles.
Il en sera conscient, preuve cette confidence faite dans les années 20 à Louis Aragon : « Dans mon art, j’ai tenté de crée un milieu cristallin pour l’esprit, Nice, en ce sens m’a aidé ».
Cette année-là il peint son premier paysage « la Baie des Anges vue de la colline du Château ». Puis, à la fin de l’hiver, il loue une petite maison pour lui et son fils Pierre au mont Alban : la villa des Alliés.
L’année suivante, Matisse s’installe à l’hôtel de la Méditerranée, auquel il restera fidèle jusqu’en 1920. Au cours de cette période il rend souvent visite à Pierre Bonnard à Antibes et à Renoir à Cagnes.
En 1921, abandonnant l’hôtel trop onéreux, il s’installe dans le palais Ribotti-Caïs de Pierlas à la place Charles-Félix.
Il y restera dix-sept ans et ne la quittera que pour aller au Régina à Cimiez.
C’est dans ce quartier des Ponchettes que de 1921 à 1938 il peint des toiles éblouissantes qui ont porté le renom du Midi dans le monde entier, faisant de Matisse, homme du Nord, un peintre méditerranéen.

Matisse a écrit des pensées sur la peinture, publiées dans diverses revues « Notes d’un peintre » dans la Grande revue (1908).
Son influence sur la peinture contemporaine a été considérable. Il est représenté dans les grandes collections du monde entier mais en particulier à Nice, dont le Conseil municipal, sur proposition du professeur Jean Lépine, adjoint aux Beaux-Arts, dans sa séance du 20 Février 1950, l’a fait citoyen d’honneur.

Cette distinction a été complétée par les dédicaces d’une rue et d’un collège.

Le musée Matisse dans la villa des Arènes a été inauguré en 1963.
Il contient l’inestimable donation de Madame Henri Matisse, qui malheureusement n’a pu voir cette réalisation (décédée en 1958), confirmée et augmentée de son vivant par ses trois enfants Marguerite Duthuit (née Matisse), Jean et Pierre Matisse.

La collection de Cimiez est d’une importance considérable pour la connaissance de l’art de Matisse sous toutes ses forme

Sources notoires pour l’écriture de cet article : Centre du Patrimoine – Sus lu barri, Roger Isnard…