FRANÇOIS GUISOL

FRANÇOIS GUISOL

30 novembre 2021 0 Par Nice City Mag

AUTEUR-ACTEUR DE THÉÂTRE, CHANSONNIER, POÈTE ET JOURNALISTE NIÇOIS

Né en 1803, alors qu’il est natif de Brignoles (Var), François Guisol peut néanmoins être considéré comme niçois.
Ses parents étaient venus s’installer à Nice l’année même de sa naissance et c’est, sur le port, avec d’autres gamins qu’il apprit le parler nissart et où il devient le camarade d’enfance du jeune Joseph Garibaldi, de quatre ans son cadet.

Son enthousiasme en faveur de la langue nissarde orienta François Guisol vers une vie de poète, comédien, chansonnier, auteur dramatique, journaliste et même … danseur.

Il peut être considéré comme précurseur, créateur du théâtre nissart moderne.
Ses œuvres les plus connues sont : « Lou mariage de counveniença » (comédie, 1842), « L’amour d’un bouon nissart » (comédie, 1846).
Son inspiration et son expression toutes populaires en font incontestablement le disciple de Joseph-Rosalinde Rancher. Il allait même dans les « festins » de la campagne niçoise déclamer et chanter des airs joyeux frappés du parti pris indéfectiblement niçois : dans son journal « La Mensoneguiera » (la Menteuse) qui parut en deux périodes (1854-1855 et 1868-1873) qu’il donnera libre cours à sa verve frondeuse et satirique.

Comme Joseph-Rosalinde Rancher, il décrit les mœurs de son temps dans les chroniques locales savoureuses, des articles de fond, aucune classe de la société n’échappe à son examen critique, la politique n’est pas absente de « La Mensoneguiera », bien au contraire, car Guisol s’en prendra de manière très violente à Cavour lorsqu’il s’orientera vers l’abolition du port franc de Nice.
il sera un inconditionnel partisan du maire de Nice François Malausséna car Nice est devenue française. Et Guisol avec l’ardeur qu’on lui connaît a œuvré grandement pour le Rattachement en qualité de « Niçois » d’abord mais aussi en qualité de partisan de Napoléon III.

François Guisol eut un fils qui fut conseiller municipal de Nice, lequel à son tour eut un fils qui n’est autre que le comédien Henri Guisol, ancien élève du lycée de Nice, qui, avec sa silhouette racée et désinvolte, a joué à peu près tous les auteurs qui ont marqué pendant plus d’un demi-siècle la comédie de mœurs dans le théâtre contemporain.