Des auteurs de violences conjugales… en stage

Depuis une quinzaine d’années, les magistrats peuvent orienter un auteur de violences conjugales vers une mesure d’alternative aux poursuites. À Antibes, une de ces mesures est en fait un groupe de parole, animé par deux psychologues. On vous explique quelles sont les personnes qui peuvent bénéficier de cette alternative, et pourquoi.

Generated by Feedzy
%d blogueurs aiment cette page :