PAUL DÉROULEDE, ÉCRIVAIN ET HOMME POLITIQUE

Paul Déroulède, écrivain et homme politique français, né à Paris en 1846, mort à Nice, dans sa villa du boulevard Carnot « Le roc fleuri » le 30 Janvier 1914.
Après avoir pris part à la guerre de 1870, en 1882, il fut l’un des fondateurs de la Ligue des patriotes au profit de laquelle il se dévoua en France comme à l’étranger.

Lire la suite

ALBERT CALMETTE, SAVANT BACTÉRIOLOGISTE

Médecin et bactériologiste né  à Nice. Il fut le Fondateur et directeur de l’Institut bactériologique de Saigon, il revint en France, fonda l’institut Pasteur de Lille qu’il devait diriger de 1896 à 1919…
On lui doit, entre autre, le fameux vaccin BCG…

Lire la suite

GUILLAUME APOLLINAIRE, POÈTE ET ÉCRIVAIN

De son vrai nom Wilhelm Apollinaris de Kostrowitzky, Guillaume Apollinaire est né en 1880 à Rome d’une mère polonaise, et mort à Paris en 1918 pendant l’épidémie de grippe, après avoir été grièvement blessé à la guerre.
Apollinaire poursuit ses études à Cannes (1896) puis à Nice puis au lycée Masséna à Nice(1897) ou il échoue au baccalauréat en juillet…

Lire la suite

FRANCIS GAG

Le 14 février 1988, s’éteignait à Nice à l’âge de 87 ans, Francis Gagliolo, plus connu sous son pseudonyme de Francis Gag, célèbre poète, dramaturge, acteur et conteur, maître incontesté de la langue niçoise et des valeurs traditionnelles des pays d’Oc.
En Décembre 1897, M. Jacques Médecin, député-maire annonçait que désormais le théâtre du Vieux Nice s’appellerait : « Théâtre Francis Gag »…

Lire la suite

FERBER FERDINAND, UN PIONNIER DE L’AVIATION

En 1898, Ferber décida de se consacrer à l’aviation et tenter des expériences « du plus lourd que l’air », avec un « aéroplane » de son invention.
Malgré une glissade de 150 mètres, cette réalisation n’eut pas de portée pratique mais Ferber y puisa la conviction qu’il fallait munir ses planeurs de moteurs pour obtenir des résultats valables.

Lire la suite

CARLO FELICI

Le souverain aime beaucoup Nice.
Dès 1822, Charles-Félix cède à la municipalité le roc du château aride et désolé depuis la destruction de la citadelle en 1706 et accorde l’autorisation d’en faire un parc public, ce qui fut fait avec la plantation de cinq mille robiniers et l’année suivante …

Lire la suite