BELLET

BELLET

21 septembre 2021 0 Par Nice City Mag

Nice est la seule grande agglomération de France qui possède un vignoble d’Appellation d’Origine Contrôlée sur le territoire de sa commune,  le vignoble de Bellet.

Ce sont les romains qui sont à l’origine du vignoble de Bellet, qui a donc plus de 2 000 ans ! Et une histoire de terres et de familles, d’héritage et de noblesse.
Bien qu’il soit passé de 600 hectares en AOC en 1940 à moins de 60 hectares aujourd’hui, dans le même temps, sa notoriété est devenue internationale. Le rêve d’Antoine Mari et de la famille De Charnacé, est devenu réalité.


Des barons de Bellet…

La famille d’Antoine Dettat est à l’origine de la première dynastie de Bellet en 1558.
De Antoine à Jean-Louis, on passe des Dettat au Dettat-Doria, puis au Roissard. C’est à ce moment là, en 1777, que les Roissard deviennent barons de Bellet, par la volonté de Victor-Amédée III, roi de Sardaigne.
Le baron Jean, sixième de la lignée, mourut en 1953, à Bellet. Mais, le vignoble avait été affaibli par l’invasion phylloxérique en 1885 et les dégâts des deux guerres mondiales.
C’est  un négociant en vins, Antoine Mari qui, en 1946, reprit terrains et vignobles, avec le rêve de faire connaître le vin niçois au monde entier.
C’est lui qui créa le vin de Bellet d’aujourd’hui, qui est devenu AOC en 1941. 
Les familles sont nombreuses qui ont participé aux riches heures de Bellet. Et les histoires ne manquent pas, sur ce terroir béni des Dieux.
Elles se résument toutes par un mot : l’amour.
Le Bellet est le vin de l’amour.

à Coco Chanel…

Un symbole, le Château de Crémat, mi-féodal français, mi-palais italien, construit par Antoine Mari en 1906, sur des galeries souterraines de l’époque romaine.
Le Château changea de mains plusieurs fois. Une première fois en 1923. La nouvelle propriétaire Mme Bretz, recevait toutes les célébrités de la Côte d’Azur.
On raconte qu’elle reçut un jour Coco Chanel, qui s’inspira des initiales du château, les deux « C » entrelacés, pour créer le sigle de sa maison de couture. Il fut racheté en 1941 par Pierre Thomé, en 1980 par Charles Bagnis, puis en 1995 par Jean-Pierre Pisoni, enfin en 2001 par le hollandais Cornelis Kamerbeek. >>

Sa devise était maintenue contre vents et marées : « nous ne voulons pas être les plus grands, nous voulons être les meilleurs ».

… le meilleur vin du monde !

Ghislain De Charnacé, héritier des barons de Bellet, produit des vins dont la qualité et la régularité en ont fait la renommée.
Dans la lignée de ses prédécesseurs, depuis 1970, il défend la qualité de ses vins, dans la plus grande des traditions.

Car ici, depuis, rien ou presque n’a changé, ni le Château de Bellet et sa chapelle, ni la propriété et ses vignes.
Ses millésimes sont servis aux plus grandes tables, comme au sommet européen de Versailles, en 1982.

Le rêve d’Antoine Mari et de la famille De Charnacé, est devenu réalité.

Les familles sont nombreuses qui ont participé aux riches heures de Bellet.
Et les histoires ne manquent pas, sur ce terroir béni des Dieux.
Elles se résument toutes par un mot : l’amour.
Le Bellet est le vin de l’amour.

À suivre…