ALEXANDRE MARI

ALEXANDRE MARI

26 avril 2022 Non Par Nice City Mag

Né à Coaraze le 15 juillet 1877 et mort à Nice le 22 janvier 1932, était un homme politique français, maire de Nice de 1927 à 1928.

Avocat, il est élu conseiller municipal sur la liste d’Honoré Sauvan (gauche) en 1908.
Il seconde ensuite Pierre Gautier puis devient maire de Nice d’avril 1927 à octobre 1928.
Après avoir été mis en minorité au Conseil général, il démissionne de la mairie en 1928.
Il est remplacé par son premier adjoint, Jean Médecin, avocat tout comme lui.

Peu connu il est vrai, probablement à cause d’un mandat très court de 1 an, 5 mois et 22 jours, Alexandre Mari a toutefois œuvré pour sa ville.
On doit la transformation de l’hôtel du Parc Impérial en lycée, les aménagements de la bibliothèque municipale et l’organisation des archives municipales, le musée des beaux-arts Jules-Chéret et l’école de dessin de la villa Thiole ainsi que la création de la salle Bréa.  
Il a aussi inauguré le monument aux morts de Rauba-Capéu.
On le voit, ce n’est pas rien.

L’une de ses cousines, Monique Mari, est l’épouse de Jacques Peyrat, maire de Nice de 1995 à 2008.

La rue qui porte son nom aujourd’hui, aboutissait au pont Neuf sur le Paillon, au niveau de la place Masséna actuelle, d’où son ancien nom.



Sources notoires pour l’écriture de cet article : Centre du Patrimoine – Sus lu barri, Roger Isnard – Nice Quartier, Editions Mercure…